Joom!Fish config error: Default language is inactive!
 
Please check configuration, try to use first active language


Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/musicara/www/plugins/system/jfrouter.php:300) in /home/musicara/www/plugins/system/jfrouter.php on line 315

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/musicara/www/plugins/system/jfrouter.php:300) in /home/musicara/www/plugins/system/jfrouter.php on line 316

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/musicara/www/plugins/system/jfrouter.php:300) in /home/musicara/www/plugins/system/jfrouter.php on line 317

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/musicara/www/plugins/system/jfrouter.php:300) in /home/musicara/www/templates/ja_purity/ja_templatetools.php on line 48
Musiques Afro-Caraïbes de Colombie

Musiques Afro-Caraibes

----------------------------------------------------------------------------

 

Musiques Afro-Caraïbes de Colombie

Vidéo de "Lumbalu", et Photographies: Alice Raulo

 

Les musiques Afro-Caraïbes de Colombie: un univers expressif!

Les musiques Afro-Colombiennes sont héritières de multiples traditions d'Afrique occidentale. Tambours, chants et frappements de mains étaient utilisés par les Africains pour invoquer les esprits, célébrer les naissances et pleurer les morts, accompagner le travail et les festivités, se souvenir des histoires de résistance et exalter l'amour.

Ces pratiques, croyances et savoirs musicaux, d'une grande profondeur spirituelle, ont traversé l'Atlantique, et sont vivants en Colombie. Ces héritages esthétiques et sonores se sont adaptés aux nouvelles réalités géographiques et historiques, de l'époque coloniale jusqu'aujourd'hui.

 

Les Africains sont arrivés en Colombie dans les navires négriers, entre 1590 et la fin du XIXe siècle. On estime qu'environ 10 millions de personnes ont été transportées, par des négriers français, anglais, portugais et espagnols. Ils étaient principalement originaires de Sénégambie, du Golfe de Guinée, et du Royaume du Kongo. Le principal port d'arrivée était la ville de Cartagena de Indias, sur la côte caraïbe colombienne. Les esclaves ont résisté à l'oppression par différents moyens, en organisant des rébellions ou en formant des communautés d'esclaves libres dans l'intérieur du pays appelés "Palenque".

Aujourd'hui, les habitants de la côte caraïbe colombienne sont principalement issus du métissage d'Africains, d'Européens et d'Amérindiens. En Colombie vivrait la deuxième plus grande population d'Afro-descendants d'Amérique Latine (environ 15 millions de personnes) . Il existe de rares territoires presque uniquement peuplés de descendants d'Africains, comme par exemple le "Palenque de San Basilio".

 

Les musiques Afro-Caraïbes de Colombie sont extrêmement variées, et les genres musicaux s'entremêlent. On peut citer entre autres:

- Les "Bailes cantaos" ("Danses chantées"): ce sont les manifestations les plus traditionnelles, composées de tambours, chants responsoriels et frappements de mains, et accompagnées de danses. Elles célèbrent la liberté, la vie quotidienne, la religiosité, la fécondité... On peut citer les genres "chalupa", "mapalé" et les chants brûlans du "Bullerengue", et enfin de "Lumbalu" (ci-dessous).

 

Maracas, et Tambours de "Bullerengue" nommés "Llamador" ("Tambour d'appel", à gauche), et "Alegre" ("Joyeux", à droite).


- La Cumbia: musique présente sur toute la côte caraïbe colombienne, la cumbia est interprétée depuis le XIIXe siècle. L'influence africaine se manifeste dans l'usage des tambours, nommés Llamador ("tambours d'appel"), Alegre ("le joyeux") et Tambora (grand tambour à double peau). Les mélodies sont Amérindiennes, assurées par des flûtes en cactus appelées Gaítas. Les Gaiteros de San Jacinto sont des interprètes de Cumbia célèbres dans le monde entier.

Artistes de Cumbia

Parmi les musiques urbaines, on compte la Champeta, aux rythmes venus du Palenque de San Basilio, des Congos (soukous) et des Antilles (zouk). On fait vibrer la Champeta dans la rue grâce à d'énormes enceintes appelées "pico" (de pick-up). La Champeta est aujourd'hui un vrai phénomène musical et social, omniprésente sur toute la côte Caraïbe de la Colombie.

Enceintes "pico" de Champeta, que l'on entend résonner toute la nuit, dans les rues de Cartagena de Indias.

 

La Salsa n'est pas originaire de la la côte caraïbe colombienne, mais elle y a connu un grand essor, entre autres grâce au chanteur Joe Arroyo:

 

Le Hip-Hop est présent, avec par exemple le Colectivo Mariamulatas Callejeras, un des groupes les plus actifs de la ville caraïbe de Cartagena.

 

Les Musiques Afro-Caraïbes prennent aujourd'hui de nouveaux chemins, avec par exemple l'Electro-Hip-Hop du Systema Solar: